Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to Twitter Contactez-nousRSS
{button}

AMENAGEMENT NATUREL DES COURS D'EAU ET DES BERGES

 

Considérant :

  • que les berges, lieux de contact entre l'eau et la terre, sont, avec les zones humides (bras secondaires, bras morts, étangs, marais), des espaces riches, complexes, de grande biodiversité, et utiles à l'épuration des eaux ;
  • que les cours d'eau sont des éléments structurants et vivants qui valorisent le tissu urbain;
  • que le transport fluvial offre de nombreux avantages écologiques et économiques ;
  • les modifications subies par les cours d'eau d'Île-de-France (rectifications, canalisation, couverture, berges enrochées et bétonnées, dépôts de gravats, amputation de zones naturelles d'expansion) sont dommageables ;

Ile-de-France Environnement propose que les principes suivants inspirent le schéma directeur d'Ile-de-France et l'Agenda 21 régional :

  1. que les cours d'eau franciliens retrouvent leur espace de liberté naturel, soient reconnus comme des corridors biologiques et soient « renaturés » : arrêt des constructions, des affouillements et des exhaussements dans les lits majeurs ;
  2. que les berges des cours d'eau navigués, des cours d'eau non navigables et des zones humides, soient protégées et réhabilitées en utilisant les techniques du génie végétal ;
  3. que les pouvoirs publics mènent une politique d'acquisition des bords de cours d'eau et des zones humides ;
  4. que l'on favorise le développement des divers usages des cours d'eau tout en respectant leurs caractéristiques naturelles par :
    • la recherche, pour toute activité proche de l'eau (port, usine), de solutions conciliant activité économique et protection de la biodiversité ;
    • la renonciation aux ouvrages, barrages et usines sans justification socio-économique suffisante ou perturbant gravement l'écoulement et le fonctionnement biologique du cours d'eau ;
    • le développement des transports fluviaux sans artificialiser les cours d'eau ;
  5. que les différents usages des cours d'eau soient harmonisés grâce à un schéma d'aménagement élaboré avec tous les acteurs et usagers ;
  6. qu'une formation professionnelle sur les techniques du génie végétal et de l'entretien naturel des berges soit proposée aux aménageurs privés et publics des cours d'eau ;
  7. que le public soit sensibilisé et éduqué aux enjeux environnementaux touchant les cours d'eau et les zones humides.


Joomla templates by Joomlashine