Increase Font Size Option 5 Reset Font Size Option 5 Decrease Font Size Option 5

Agissez avec IDFE

Rechercher

Qui est en ligne ?

Nous avons 4 invités en ligne
Accueil Positions Ecorégion 220 propositions
PDF Imprimer Envoyer

ADAPTER ET MIEUX LOCALISER LES EMPLOIS

 

Observant :

  • le maintien de la vitalité économique et des capacités d'innovation de l'Ile-de-France ;
  • la désindustrialisation de la région en termes d'activité de production ;
  • mais le maintien d'une population ouvrière, qui travaille désormais majoritairement dans des entreprises du secteur tertiaire ;
  • la tendance à une inadéquation entre une offre d'emplois nécessitant une qualification et une demande d'emplois peu qualifiés ;
  • une ségrégation socio-professionnelle au détriment de l'est et du nord de l'agglomération et, au bénéfice de l'ouest et du sud.

Considérant :

  • les risques d'aggravation du chômage ;
  • le risque représenté par l'achèvement des villes nouvelles poussant les entreprises à s'implanter dans des secteurs bien desservis par la route, mais pas par les transports en commun, alors que les activités " nobles " resteraient au centre et à l'ouest de la région ;
  • le risque d'aggravation du déséquilibre habitat-emploi et donc l'augmentation du nombre et de la longueur des migrations alternantes ;
  • le risque de fracture spatiale entre une zone est et nord défavorisée et une zone ouest et sud, aisée et innovante.

Ile-de-France environnement propose :

  1. un effort de formation, en particulier dans les secteurs où est concentrée la population peu qualifiée et d'origine étrangère, pour adapter les jeunes et les demandeurs d'emploi aux emplois proposés ;
  2. le développement des relations sociales de voisinage et de la vie locale, favorisant les services de proximité et de nouveaux métiers créateurs d'emplois ;
  3. une politique de maintien d'activités artisanales partout et de développement dans les villes moyennes de la grande couronne ;
  4. la poursuite de la politique des zones franches urbaines (ZFU), des zones de restructuration urbaine (ZRU) et des zones urbaines sensibles (ZUS) ;
  5. un effort financier plus important en faveur des grands projets de ville (GPV) et leur concentration sur les sites en grande difficulté ;
  6. une incitation à l'amélioration de l'insertion environnementale des entreprises (architecture, paysage, pollution et nuisances) ;
  7. une politique de localisation des entreprises utilisant la procédure de l'agrément, en particulier en faveur des nouveaux centres urbains à créer et des secteurs nord et nord-est de l'agglomération (1) ;
  8. une politique plus " dynamique " du ratio surface d'habitat / surface de bureau (2) qui devrait passer de 2 pour 1 à 4 pour 1 dans la zone I (3), être étendu au sud des Hauts-de-Seine et à l’est des Yvelines et ne pas être imposé dans les communes des banlieues nord et est et dans les nouveaux centres urbains (sauf à La Défense) ;
  9. une politique d'aménagement volontaire favorisant le polycentrisme, ce qui implique :
  • la création (notamment dans le nord et dans l'est) sur des sites précis (et non dans des zones vaguement définies et sans unité) de centres urbains principaux (en nombre très limité, bien équipés et bien desservis, notamment par les transports en commun), très concentrés, offrant un cadre urbain agréable et autour desquels un « effet de mode » sera amorcé ;
  • l'interruption du développement de La Défense et de ses alentours, préalable indispensable à la réussite des nouveaux centres urbains ;
  • la requalification fonctionnelle, environnementale et institutionnelle d'Eurodisneyland et de ses alentours ;
  • une priorité à l'implantation d'équipements publics dans le nord et dans l'est (en particulier un pôle universitaire et de recherche comparable à celui d'Orsay-Saclay).

 

(1) Comme cela a été pratiqué avec succès dans les années 1970 et 1980 en faveur des villes nouvelles.

(2) Rapport exigé entre la surface de logement et la surface de bureau construites pour autoriser la création de nouveaux bureaux.

(3) La " zone I " comprend 8 arrondissements du centre et de l'ouest de Paris et 24 communes des Hauts-de-Seine (partie ouest de ce département).

 
Accueil Positions Ecorégion 220 propositions